Interrogations à propos de la vente du golf

12/21/2016

Dans le cadre des ses réflexions citoyennes, l'Association interpelle les Villerestois sur un sujet important pour la commune et son environnement, la vente du Golf à des investisseurs privés dans des conditions très particulières. 

      Interrogations à propos de la vente du golf

Alors que le Président de Roannais agglomération annonce la vente de 62.5 ha de terrains à Champlong, de la ferme Darpheuille, de l’aire de tir à l’arc et des locaux des green-keepers à la SCI III Longchamp pour 250 000 €, nous nous interrogeons sur les conditions de cette vente.

Un appel à projet a été lancé en mars 2016 dans la presse nationale auquel personne n’a donné suite. On est alors en droit de s’interroger sur l’absence de motivation de sociétés spécialisées à venir s’implanter sur le roannais : le potentiel est-il si limité qu’elles ne prennent pas le risque, ou bien  n’avaient-elles pas été informées des conditions que la collectivité pourrait  leur offrir ?

Dans un courrier du 11 décembre 2015 adressé à une élue communautaire, le Président  rappelait l’ensemble des montants engagés par l’agglomération sur ces terrains :

-        1.229.000 € pour celles exclusivement liées au golf,

-        1.075.000 € pour des acquisitions connexes

-        Avec des subventions publiques d’un montant total de 284 000 €

 

Si on rajoute les 500 000 € que la collectivité investira dans le pompage et l’adduction en eau pour ce seul investisseur, c’est bien 2.520.000 € que Roannais agglomération aura dépensé au total pour ne récupérer que 250 000 € au final, le prix d’une maison moyenne sur la commune !

 

Par ailleurs le dévoiement du chemin de la chapelle présentera un coût pour la commune, compensé uniquement par un fonds de concours de Roannais Agglomération à hauteur de 50% d’un montant plafonné à 100 000€ (encore un financement public).

Il est bien du ressort d’une agglomération d’apporter un soutien financier à l’investissement économique. On ne peut que saluer les entrepreneurs pour le risque qu’ils prennent.

Mais pourquoi se déposséder d’un patrimoine foncier qui ne coûte pratiquement rien en fonctionnement sans proposer une alternative aux conditions de vente, qui aurait été largement plus favorable à la collectivité telle un bail emphytéotique  par exemple ?

 Par ailleurs, nous sommes sceptiques sur les conditions d’entretien de ce futur équipement :  il est connu que les golfs pratiquent une utilisation importante de produits phytosanitaires et sont très consommateurs d’eau. Peut-on espérer une gestion raisonnée de cet espace, alors qu’il est aujourd’hui paysage remarquable et réservoir de biodiversité ? La circulation des animaux sauvages dans les terrains soustraits à l’espace naturel va être considérablement perturbée hormis celle des oiseaux.

Que deviennent l’aire de tir à l’arc récemment réalisée, le sentier pour personnes à mobilité réduite et le sentier aménagé autour du golf, utilisé par marcheurs, VTT et Centres équestres ? Le grand public aura-t-il encore accès à ces aménagements ?

 

Attachés à cet espace  qui contribue grandement aux atouts patrimoniaux de notre paysage communal, nous suivons ce dossier avec attention.

MVAV mis en cause par Mr le Maire Le coq de Saint Priest